Bon App   Arts de la table   Diététique   Guide des vins   Recettes 

L'histoire de la serviette
L'histoire de la serviette débute à l'époque romaine. Il s'agit alors d'un tissu blanc, parfois brodé de fils d'or, servant à essuyer le visage. À cette période, chaque convive apporte sa propre serviette et la garde précieusement près de lui car elle est objet de convoitise du fait de sa rareté.
Jusqu'au Moyen-Âge, aucun écrit ne parle plus de serviette et, à cette époque, celle-ci n'est plus utilisée. En revanche, les nappes, formées d'immenses pièces de tissu pliées en deux puis posées sur la table, sont parfois utilisées et servent à s'essuyer les doigts et la bouche.

Au XIIIème siècle, la serviette (appelée "touaille") est une pièce de tissu accrochée au mur qui sert à s'essuyer les mains entre les plats.

C'est au XVIème siècle que la serviette de table individuelle apparaît enfin. Carrée ou rectangle, mais plus grande que les serviettes d'aujourd'hui (jusqu'à 1 mètre de large !), la serviette est avant tout destinée à protéger la fraise, large collerette portée autour du cou.
Les premiers pliages de serviettes sont décrits en 1560 mais l'art du pliage voit son éclosion au XVIIème siècle.
En 1600, la table dressée en l'honneur du mariage d'Henri IV et Marie de Médicis est ornée de serviettes pliées avec art, représentant une scène de chasse hivernale avec arbres, animaux et chasseurs !
En 1639 est publié le premier traité consacré à l'art des pliages. On y trouve des gravures illustrant les différentes étapes permettant la réalisation de pliages très élaborés de nappes et de serviettes.
En 1692 paraît "Le vrai cuisinier françois", livre de cuisine dans lequel sont expliquées les bases de nombreux pliages représentant diverses figures.
Au XVIIIème siècle, les arts de la table représentent un élément indispensable de la culture et de la richesse des cours royales et impériales. La serviette occupe une place de choix. Elle est parfois d'une taille et d'un luxe impressionnants. Les pliages rivalisent alors d'inventivité et on donne à la serviette, aussi utile que décorative, les formes les plus extravagantes.
Au XIXème siècle, les serviettes sont damassées et tissées aux armes de l'empereur François-Joseph 1er. Elles sont pliées selon des règles très précises, quelquefois encore respectées aujourd'hui lors de certains banquets officiels.
Au début du XXème siècle, les jeunes filles cousent et brodent leur trousseau de mariage, confectionnant ainsi le linge utile à la vie quotidienne du ménage. Les nappes et les serviettes, souvent de grande taille, sont ornées de monogrammes ou motifs brodés, à la main, blanc sur blanc ou en couleur.
Aujourd'hui, les serviettes sont de matières variées et faciles d'entretien. Elles ont également pris des couleurs et des motifs permettant de créer un décor de table original et personnalisé.
Arts de la table

Histoire des serviettes

Pliage serviettes