Maison   Animaux   Autos   Bricolage   Fiscalité   Jardinage 
Protéger du froid

L'activité de la végétation est directement liée à la température. C'est seulement à partir du moment où cette dernière sera suffisamment élevée dans votre région pour provoquer la germination que vous pourrez réaliser vos premiers semis.
Mais grâce aux abris horticoles et à l'appoint de chaleur artificielle, la possibilité de créer de toutes pièces une ambiance privilégiée dans une enceinte limitée, permet d'augmenter vos possibilités de culture, en ce qui concerne la précocité des récoltes et des floraisons, l'élevage d'espèces délicates, la conservation de plantes non rustiques, etc...
Les abris naturels
La plate-bande située au pied d'un mur orienté au Sud, Sud-Est, Sud-Ouest, est protégée des vents du Nord par la construction. Elle bénéficie de plus, pendant la journée, de la chaleur solaire réfléchie par cet écran et, durant la nuit, de celle que la maçonnerie a accumulée et qu'elle restitue à son environnement.

Utilisation d'un paillasson
Cette plate-bande ou « Côtière » recevra encore plus de chaleur si vous lui donnez une pente de 15 à 20 cm par mètre, de façon que les rayons du soleil la frappent plus perpendiculairement et si vous la recouvrez de terreau dont la couleur noire favorise l'absorption des calories par la terre.
Vous en tirerez le meilleur parti en installant un dispositif simple (fils de fer tendus sur des piquets par exemple), permettant de dérouler chaque soir un paillasson qui empêchera le sol de se refroidir par rayonnement.
Sans autres accessoires, le gain de température moyenne obtenu de cette façon vous autorisera, au printemps, à semer ou planter environ deux semaines plus tôt que vous ne le feriez en situation dégagée.
Faute de mur, vous pouvez partiellement bénéficier des mêmes avantages en dressant une plan-che en « Ados », en pente vers le midi.


Châssis maraîcher
Abris artificiels
Ils sont de conceptions diverses, mais leur point commun est d'enfermer les plantes dans une enceinte transparente qui les isole de l'ambiance extérieure, tout en les faisant bénéficier de la lumière qui leur est indispensable. Les matériaux possibles pour ces abris sont le verre, le plus ancien et dont l'effet de serre est le meilleur, ou les plastiques, rigides ou souples, moins couteux, plus solides, mais à effet de serre moins performant, et dont le vieillissement altère souvent transparence et solidité. De plus, ces abris en plastique provoquent une condensation plus importante .Par contre, les brûlures par excès d'ensoleillement sont moins à craindre.
Les types d'abris les plus courants sont présentés dans la partie En savoir plus.

Serre "Holladaise"
Les serres
La serre est l'abri horticole idéal puisqu'elle fournit aux plantes le milieu le plus propice à leur végétation en même temps qu'elle vous protège des intempéries et vous permet de jardiner d'un bout à l'autre de l'année.
Les différents modèles de serres offerts sur le marché se rattachent à deux grandes catégories : la serre à double versant dite « Hollandaise », construction indépendante, totalement vitrée, avec un toit à deux pentes. Sa luminosité est maximale, mais son refroidissement plus rapide aussi en dehors des heures d'insolation : il faut donc prévoir l'installation d'un chauffage. Grâce à sa largeur relativement importante, ce type de serre se prête à des utilisations très variées, tant pour la culture sur tablettes que pour la culture au sol.

Serre adossée
La serre adossée est accolée généralement à l'une des faces de la maison et son toit ne présente donc qu'une seule pente. Moins lumineuse mais plus « chaude » que la précédente, car elle se refroidit moins du côté mur. Ce type de serre peut également devenir un jardin d'hiver qui prolonge la maison.
Choix du matériau de construction : parmi les différents modèles disponibles, ceux en métal montrent une indiscutable supériorité quant à la solidité et à la facilité d'entretien. Une structure en aluminium, légère et résistante, ne produit pratiquement pas d'ombre portée, grâce à la finesse des traverses qui supportent le vitrage et assure ainsi une luminosité maximale. Elle ne réclame ni peinture, ni protection contre la rouille, ni aucun produit de conservation .
Cette armature en profilés spéciaux permet le vitrage sans mastic, les verres de grande largeur étant simplement maintenus par des clips. Ces profilés sont en même temps conçus de manière à faire office de gouttières.
L'exposition, l'aération, la température etc, tous les conseils d'installation dans la partie En savoir plus.

Jardinage

Planter
Semer
Le sol
Les fleurs
Le gazon
"Bio"
Les fruitiers
Mauvaises herbes
Les outils
Maladies
Bouturage
Arrosage
Le froid
Les rosiers
Le balcon
Un potager
Et la lune