Maison   Animaux   Autos   Bricolage   Fiscalité   Jardinage 

Maladies et parasites

Tous les végétaux que nous cultivons sont la proie naturelle de quantité d’ennemis d’origine animale ou végétale dont les dégâts déprécient l’aspect, réduisent la production et peuvent même, dans bien des cas, amener la disparition des plantes. Les adventices, plus communément appelées mauvaises herbes, sont également très actives et sont capables d’envahir un jardin très rapidement. Heureusement, nous disposons contre la plupart de ces indésirables de moyens de lutte que les progrès incessants de la recherche rendent de mieux en mieux adaptés, de plus en plus efficaces, et d’une grande sécurité d’utilisation.
Quelques règles simples

Protégez vos plantes
En ces temps où l'écologie gagne du terrain dans les esprits, où les pratiques bio ont le vent en poupe, il est quand même intéressant de revenir sur les traitements "traditionnels" à base de produits chimiques. La tendance est aujourd'hui aux pratiques raisonnées, et c'est très bien. Il faut utiliser le bon produit au bon moment pour limiter au maximum les rejets de matières actives dans l'environnement. Les substances systémiques ont, de ce côté là apporté un réel progrès. Il suffit que le produit touche la plante pour que celui-ci se diffuse à l'intérieur du végétal et atteigne sa cible (parasite ou maladie). Plus besoin de pulvériser à tout vent pour occire jusqu'au dernier puceron. La chimie au service de l'environnement, rêve ou réalité ?

Visite médicale au jardin
Pour limiter les dégâts des ennemis du jardin et des plantes d'intérieur, il faut d'abord être attentif aux symptômes éventuels. Auscultez vos cultures, observez régulièrement les feuilles de vos arbustes, le collet des plantes et réagissez dès qu'une maladie semble se déclarer, dès qu'une colonie de pucerons se développe. Plus vous interviendrez tôt, plus vous aurez de chances d'enrayer les contaminations et infestations.
Même s'il est impossible d'empêcher parasites et maladies de s'attaquer aux végétaux, sachez que des plantes bien nourries, correctement entretenues et suffisamment arrosées se défendront beaucoup mieux contre les attaques que celles qui sont déjà souffreteuses et affaiblies.
Avant d'avoir recours aux produits de traitement, des précautions très simples ont également une efficacité reconnue dans la pratique contre la prolifération des ennemis du jardin : ramassez et brûlez ou éliminez soigneusement les déchets de taille, feuilles mortes ou plantes malades.
Ne cultivez pas régulièrement les mêmes espèces (ou des espèces voisines, comme Oignon et Poireau, par exemple) au même endroit, évitez le voisinage de plantes sensibles aux mêmes parasites, enfin nettoyez votre jardin des mauvaises herbes, qui, tout en consommant les engrais destinés aux cultures, servent parfois de refuge aux maladies et insectes.


Les produits de traitement

Les produits destinés à préserver la santé des plantes sont appelés « produits phytosanitaires ». Ils se répartissent en trois grands groupes :

- Les Insecticides et Acaricides qui agissent contre les ennemis appartenant au régime animal (surtout des insectes dont les pucerons, asticots, chenilles…)

- Les Fongicides, destinés à lutter contre les champignons microscopiques responsables des maladies des plantes (mildiou, oïdium ou blanc, pourriture…)

- Les Herbicides, utilisés pour la destruction des mauvaises herbes ou des plantes indésirables : plantain, chiendent, pissenlit et qui seront traités dans le chapître "Les herbes indésirables"
Jardinage

Planter
Semer
Le sol
Les fleurs
Le gazon
"Bio"
Les fruitiers
Mauvaises herbes
Les outils
Maladies
Bouturage
Arrosage
Le froid
Les rosiers
Le balcon
Un potager
Et la lune