Maison   Animaux   Autos   Bricolage   Fiscalité   Jardinage 
Un potager tout simple

Vous débutez dans l'art du potager, vous n'avez pas beaucoup de place dans votre jardin, ou tout simplement vous n'avez qu'un peu de temps à lui consacrer . Vous pouvez malgré tout, avec quelques dizaines de m2, l'application de principes élémentaires, et le choix de potagères faciles, avoir votre coin potager et disposer pendant la belle saison de salades fraîches et croquantes, de belles tomates mûres à souhait...
L'aménagement du potager
Choisir une exposition ensoleillée, en terrain plutôt plat (mais une très légère inclinaison permet un meilleur écoulement des eaux), et proche de la maison ; cela facilitera la surveillance de vos cultures, ainsi que les récoltes. Evitez la proximité d'arbres qui apportent trop d'ombre et dont les racines concurrenceront vos légumes. La terre doit être fertile et profonde, mais ce point particulier peut être amélioré en apportant à l'automne les amendements et fertilisants nécessaires. Reportez vous pour cela au chapitre "améliorez votre sol" de l'ABC du jardinier. La proximité d'un point d'eau facilitera le travail d'arrosage.
Dans un petit potager, évitez les allées trop nombreuses, et recouvrez-les de dalles ou de gravillons, le gazon étant plutôt réservé aux allées larges (où la tondeuse peut passer).
La rotation des cultures
Ce principe essentiel a pour but d'éviter un appauvrissement du sol en un élément, ainsi que la concentration de maladies et parasites. Il consiste à éviter de cultiver au même endroit, plusieurs années de suite, des potagères appartenant à la même famille de légumes, et ayant donc les même besoins en éléments minéraux, ou les même sensibilités aux agents pathogènes.
On peut diviser les plantes potagères en familles :
- les légumes-feuilles, commes les laitues, les choux, les épinards, qui puisent surtout de l'azote,
- les légumes-racines (comme les carottes, les radis, les navets); leurs racines longues permettent une exploration en profondeur du sol, et permettent donc un repos de la terre en surface
- les légumineuses (haricots, fèves ...) ont la particularité de permettre la fixation dans le sol de l'azote atmosphérique, et donc d'enrichier le sol en azote. Dans le plan de rotation des cultures, ces légumineuses pourront succéder à des plantes gourmandes, pour compenser les prélèvements faits par ces dernières.
- les légumes-bulbes (oignon ...) sont sans exigeance particulière.
- les légumes-fruits (tomates, aubergine ... qui puisent surtout le phosphate) ; les tomates consituent une exception au principe de rotation des cultures, elles peuvent être cultivées en place plusieurs années de suite.
Dans la pratique, vous diviserez votre potager en différentes zône, dans lesquelles vous ferez se succéder les cultures selon un ordre établi, respectueux du principe de rotation. Ce type de planification se déroulant sur plusieurs années, il est bon de noter le plan de rotation dans un carnet..
La durée de la rotation, c'est-à-dire avant laquelle unne même plante revient au même endroit, est de 3 à 5 ans.
Jardinage

Planter
Semer
Le sol
Les fleurs
Le gazon
"Bio"
Les fruitiers
Mauvaises herbes
Les outils
Maladies
Bouturage
Arrosage
Le froid
Les rosiers
Le balcon
Un potager
Et la lune